Trouvez votre dermato

Les maladies dermatologiques de l’été, les conseils du dermatologue

 

Les maladies liées au soleil et aux vacances sont multiples, elles gâchent souvent ces moments de détente, ces quelques conseils vous aideront à prévenir les plus importantes. Consultez votre dermatologue, celui-ci vous donnera les conseils de prévention indispensables, et vous apportera les traitements dermatologiques adaptés en cas de maladies.

LES DERMATOSES DUES AU SOLEIL

La lucite estivale bénigne ( du mot Lux qui veut dire lumière en latin)

Elle est très fréquente, et ne dépend pas du type de peau.

Elle se manifeste au bout de 2 ou 3 jours d’exposition au soleil, parfois moins.

Elle apparaît sous la forme de petits boutons et de démangeaisons.

Elle se situe surtout sur le décolleté, les épaules, les bras, parfois les jambes et le dessus des pieds.

Les démangeaisons sont intenses et imposent l’arrêt des expositions solaires pendant plusieurs jours, voire pendant tout le séjour…

Elle est sans gravité, mais gâche les vacances.

La prévenir : en appliquant toujours une haute protection 50 + vis à vis du soleil, à renouveler toutes les deux heures, ne pas s’exposer au moment du rayonnement intense ( 12h à 16h), être très progressif dans ses expositions.
Penser à consulter votre dermatologue en hiver, car le traitement préventif et à commencer 2 à trois semaines avant les prochaines vacances.

Les taches pigmentées

Les taches brunes sur le visage ou « melasma ».
Connu sous le nom de « masque de grossesse » , il survient chez la femme, souvent après une exposition solaire, sous la forme de taches brunes plus ou moins foncées, sur le front, les pommettes et la lèvre supérieure.

Son traitement reste difficile et il récidive souvent au « premier soleil ».

Le prévenir : en appliquant toujours une haute protection (50+) toutes les deux heures, sur le visage.

La pigmentation des parfums

Taches brunes, souvent en coulées, en trainées suivant parfaitement le chemin du produit parfumé appliqué avant une exposition solaire.

Se voit surtout dans le cou, sur les bras si l’on applique avant d’aller au soleil une eau de toilette ou un après-rasage parfumé.

Ces produits parfumés contiennent des substances qui avec le soleil pigmentent la peau.

Conseil : ne jamais mettre un produit parfumé avant d’aller au soleil.

Les taches blanches : le Pityriasis versicolor

Souvent au retour des vacances on constate que le dos est couvert de taches blanches … qui gâchent le bronzage.

C’est une mycose due à une levure qui prolifère quand on transpire et avec la chaleur.

Quand on débronze, les taches blanches ne se voient plus, mais on voit apparaître des taches brun clair sur la peau blanche.

Le traitement est local et souvent en une seule fois. Mais  un traitement préventif avant les vacances suivantes sera nécessaires.

LES MYCOSES

Le pied d’athlète
En été, on marche pied nus, souvent au bord d’une piscine, on fait du sport.

La chaleur et la macération favorisent la contamination par le champignon.

On constate d’abord une petite fissure entre les deux derniers orteils, puis la peau devient à vif, et les démangeaisons commencent. L’atteinte se poursuit vers les autres espaces inter-orteils, et parfois atteint la plante du pied sous forme de petites cloques.
Le traitement local est efficace, avec des crèmes antimycosiques.

La mycose du pli de l’aine
Atteint surtout les hommes.
Le responsable est encore ici souvent un champignon, la plupart du temps le Trichophyton Rubrum.

Elle se manifeste par des rougeurs du haut des cuisses et du pli de l’aine qui brûlent et démangent.
Les plaques peuvent s’étendre aux fesses et aux parties génitales.

La contamination peut se faire par l’intermédiaire de vêtements prêtés ou à partir d’un « pied d’athlète » ( mycose des pieds).
Le traitement est le même que pour la mycose des pieds.

Les mycoses des ongles
Elles atteignent surtout les ongles des pieds, et en particulier l’ongle du gros orteil.

La contamination se fait le plus souvent à partir d’un champignon situé entre les orteils ( pied d’athlète).
Le traitement peut être long et nécessiter la prise de comprimés pendant plusieurs mois.

Il est le plus souvent précédé d’un prélèvement mycologique pour déterminer quel champignon est en cause.
En effet les traitements sont différents selon la nature du champignon.
De plus certaines maladies dermatologiques comme le psoriasis donnent des atteintes qui simulent une mycose.
Le traitement n’est pas du tout le même dans ce cas .

LES MALADIES SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES

Se découvrent souvent après les vacances, car l’on peut être moins attentif à ce moment-là…

Candidoses, herpès, chlamydiae, mycoplasmes, mais aussi syphilis ou pire HIV… peuvent se contracter lors d’un seul rapport sexuel.
Ne pas oublier l’utilisation du préservatif.

SNDV-Pop-UP-Bb

Dernière date de mise à jour : 12/09/2017


Cet article vous a été proposé, rédigé et validé par un membre du SNDV, médecin dermatologue. Les auteurs des contenus du site reconnaissent ne pas avoir de liens d’intérêt avec les traitements proposés et les sujets traités.

Nos partenaires