Trouvez votre dermato

Les poux

Il existe plusieurs types de poux, de tête, de corps,  pubiens. Les plus répandus sont les poux de tête.

photo 1

En recrudescence,  ces poux font aussi leur rentrée après les grandes vacances et ce n’est pas par manque d’hygiène, c’est surtout lié à la vie en collectivité et aussi souvent au découragement des parents face aux récidives des contaminations de leurs enfants. Ce qui contribue à la diffusion de ce parasite source de démangeaisons et même avec une hygiène irréprochable, aucune tête n’est à l’abri des poux, enfants, adolescents, adultes, tout le monde peut être touché. 

Il est certain qu’il est souvent très difficile de traiter simultanément tous les contaminés dans le cadre scolaire.  Le mode de transmission est le contact des chevelures mais aussi avec les vêtements (chapeaux, capuches etc.), les oreillers et la literie. Les résistances à certains traitements ont commencé à apparaitre il y a quelques années.

Il faut donc apprendre à les détecter précocement et à être alerté par les signes de démangeaisons chez les enfants notamment de la région postérieure des cheveux. Il faut donc examiner régulièrement leur chevelure, les adultes peuvent aussi être atteints, que les cheveux soit courts ou longs.

C’est quoi un pou ?

C’est un petit  insecte  brun qui vit au dépend de son hôte (personne sur laquelle il vit) aussi bien pour l’habitation que la nourriture.  Il se reproduit rapidement avec un cycle de 10 jours et pond des larves, les lentes qui sont accrochées fermement au niveau des cheveux et ont un aspect grisâtre. A ne pas confondre avec les pellicules qui se détachent  facilement des cheveux. Il faudra donc traiter pour éliminer  à la fois les poux adultes et les lentes.

photo 2

Les poux de tête à la différence des poux de corps ne transmettent pas de maladie.

Comment faut-il traiter ?

Le traitement des poux ou pédiculose,  se fait par des produits en application locale sous forme de lotion ou de shampooing contenant du  malathion, ou bien des dérivés des pyréthrines. Le traitement doit être répéter à 10 jours d’intervalle.

La lutte contre les lentes :

Différents produits existent en pharmacie dont les plus récents permettent de colorer les lentes, l’utilisation du bon vieux peigne à poux est indispensable, des produits huileux à base de silicone ou des gels spécifiques permettent de faciliter l’élimination des lentes.

Ce qu’il faut faire

Bien traiter l’ensemble des personnes susceptibles d’être atteintes.

Laver le linge en contact à plus de 50 degrés, ne pas oublier les doudous.

En cas d’échec des différents traitements, il faut consulter votre dermatologue qui vous apportera les conseils nécessaires et pourra vous prescrire des traitements plus adaptés.

Contrairement aux idées reçues, cela n’empêchant pas la contamination, ce qu’il ne faut pas faire :

  • Utiliser de l’huile essentielle de lavande
  • Faire des shampooings avec du vinaigre
  • Utiliser des shampooings dits répulsifs
  • Faire des traitements préventifs
  • Se teindre les cheveux

Ce qu’il ne faut surtout pas faire :

  • Utiliser un traitement vétérinaire sur un enfant, c’est dangereux et inadapté

Il existe d’autres types de poux

-Les poux de corps affectent le plus souvent des personnes en précarité par défaut d’hygiène. Ils peuvent transmettre d’autres  maladies comme le typhus. Ils sont sources de démangeaisons intenses entraînant des lésions au niveau de la peau pouvant s’infecter.

Les poux pubiens ou phtyriase s’attrapent le plus souvent par contact sexuel et sont considérés comme une MST, ils s’attrapent même en utilisant des préservatifs par contact au niveau des poils pubiens, un bilan MST est nécessaire.

Les traitements à appliquer sont identiques à ceux des poux de tête.

Dernière date de mise à jour : 07/08/2017

Nos partenaires