Trouvez votre dermato

LES PRODUITS DE COMBLEMENT : L’ACIDE HYALURONIQUE

LES PRODUITS DE COMBLEMENT : L’ACIDE HYALURONIQUE

 

Les produits de comblement sont aujourd’hui incontournables dans la prise en charge du vieillissement facial afin de restaurer les contours harmonieux du visage.

La nécessité d’un diagnostic esthétique précis est évidemment le prélude indispensable pour bien poser les techniques et les produits à utiliser. Il convient dans cette optique de bien différencier la fonte des volumes et de la réduction de la tonicité cutanée dans l’altération des contours du visage afin que le Dermatologue puisse adopter la meilleure stratégie et permettre de correspondre à vos attentes et que le patient puisse avoir compris les limites des techniques que l’on vous propose.

La logique de restaurer avec nuance des traits doux et naturels au visage est une règle de base pour éviter les conséquences des injections excessives et leur risque d’aboutir à des résultats caricaturaux.

L’emploi de gels à base d’acide hyaluronique s’impose en raison de leur efficacité et de leur sécurité en tant qu’implant dermique.

Les autres gels de comblement, à la fois lentement résorbables et inducteurs tissulaires, offrent une autre possibilité de traitement mais ils imposent plus de contrainte technique pour obtenir le résultat souhaité.  

Pourquoi injecter en fonction de son vieillissement ?

Le processus du vieillissement :

La fraîcheur et la jeunesse d’un visage sont liées à la conjonction harmonieuse des éléments essentiels suivants :

Une surface cutanée douce, lisse, relaxée avec un teint éclatant ;

Un ovale du visage tonique et galbé ainsi que les paupières – source de l’éclat du regard ;

Une harmonie des courbes et volumes typiquement juvéniles caractérisée par :

La rondeur et la convexité des formes -parfaitement visualisées chez l’enfant- ;

Des lignes générales ascendantes ; un visage jeune est en effet un visage ferme et galbé, lisse, rond et plein à tous les étages de la face.

La beauté d’un visage dépend en effet de l’harmonie des volumes des deux piliers principaux de sa charpente : la zone en T médio faciale et la zone en latérale des pommettes.

Comment le temps marque progressivement un visage ?

L’analyse tridimensionnelle du processus de vieillissement facial est fondamentale pour choisir les techniques de corrections appropriées.

Les modifications de la face sont en effet la résultante de composantes diversement associées :

L’altération de la surface de la peau 

Les froncements d’origine musculaires localisés au tiers supérieur de la face (glabelle, front, patte d’oie) : ils sont corrigés par la toxine botulique.

La dégradation superficielle du tégument (taches pigmentaires, érythrocouperose, fines ridules, héliodermie…) : elle est réparée par les lasers de ciblage (pigmentaires et vasculaires) et les techniques de « relissage » (peelings légers répétitifs, peelings moyens ou profonds, lasers ablatifs).

La perte de l’ovale sous l’effet de la pesanteur par réduction du galbe et du tonus cutané. Sa restauration repose au début sur la technique médicale de radiofréquence et au stade de ptôse avancée sur le lifting chirurgical centro- et/ou cervico-facial .

L’aplatissement ou le creusement des courbes faciales par fonte du volume des « rondeurs » juvéniles liée à l’involution de toute l’épaisseur tissulaire (derme, hypoderme, muscle et os) notamment en certaines zones clés du visage. La restauration de ces pertes volumiques repose sur les injections de produits de comblement.

Les gels d’acide hyaluronique (ou hyaluronane) polymérisé en sont les produits de choix.

Pourquoi l’acide hyaluronique ?

Le concept d’injecter un implant dans la peau impose une réflexion sur les critères à exiger d’un produit de comblement :

-La sécurité en utilisant un produit sûr et largement expérimenté

-Les caractéristiques rhéologiques proches de celles de la peau

-La biodégrabilité prévisible

-La bonne intégration du produit dans la peau

L’acide hyaluronique est le produit de référence : c’est le produit de comblement le plus injecté, il présente une sécurité optimum.

L’acide hyaluronique, c’est quoi ?

L’acide hyaluronique est avant tout une molécule biologique. Sa masse totale est d’environ 7 à 8 grammes chez un adulte dont 50% se trouve dans la peau et surtout dans le derme qui est situé sous l’épiderme- qui est la structure de surface de la peau.

Il a été identifié dans tous les tissus des vertébrés sans spécificité d’espèce ou d’organe (donc théoriquement sans risque d’allergisation ou de réaction à corps étranger).

L’acide hyaluronique est une macromolécule hygroscopique qui permet la captation de grandes quantités d’eau et d’ions pour maintenir la turgescence et l’hydratation des tissus. L’acide hyaluronique est présent au niveau de très nombreux processus biologiques dont beaucoup restent encore à découvrir selon les biologistes spécialistes.

Les produits à base d’acide hyaluronique sont les plus couramment employés pour de nombreuses raisons : facilité d’injection, disponibilité d’une gamme suffisante pour traiter les diverses parties du visage, logique écologique (l’acide hyaluronique est déjà un composant physiologique du derme), performance cosmétique avec une biodégrabilité semi-lente permettant une stabilité du résultat suffisamment longue, sécurité optimale en raison d’une très bonne intégration du produit, de la totale absence de risques d’effets secondaires majeurs (compte tenu du recul), et enfin de la disponibilité de la hyaluronidase pour faire fondre d’éventuelles corrections inappropriées.

Quels sont les effets indésirables potentiels ?

Les gels à base d’acide hyaluronique peuvent dans des cas devenus exceptionnels être l’objet d’un rejet d’origine allergique manifesté par un granulome inflammatoire cutané dans la zone d’injection. Cette allergie n’est évidemment pas liée à la molécule d’acide hyaluronique mais à sa réticulation. Sans action thérapeutique le granulome disparaîtrait spontanément avec la biodégradation totale du produit. Il disparaît en quelques jours après l’injection de hyaluronidase destinée à dégrader l’implant. La hyaluronidase peut être également utilisée lorsque l’injection a été excessive et source d’une disgrâce esthétique.

Comment se déroule une injection ?

Après un bilan esthétique au cours d’une consultation auprès du dermatologue, un programme de traitement sera établi, informant le patient sur les quantités de produit et les zones à injecter afin d’optimiser au maximum le résultat.

Un devis et un formulaire d’information sont remis. L’injection n’aura lieu que dans un second temps après un délai de réflexion. Le patient remet au préalable le devis et les documents d’informations signés.

La plupart des produits à base d’acide hyaluronique contiennent maintenant un anesthésique. Cependant le dermatologue pourra proposer une anesthésie locale par application durant quelques minutes d’une crème anesthésiante voir parfois une anesthésie complémentaire par injection pour certaines localisations.

L’injection se déroule en plusieurs temps avec des techniques différentes selon les produits et les opérateurs, certains utilisent une canule.

Quel que soit la technique du Dermatologue le résultat sera immédiat et va se parfaire dans les semaines qui suivent. Quelques hématomes peuvent survenir dans certaines localisations. Ils sont régressifs en quelques jours, le patient peut le lendemain utiliser du maquillage pour éventuellement les camoufler.

Une pommade cicatrisante pourra être prescrite pour améliorer le processus, et parfois des dérivés homéopathiques. Ces hématomes sont peu fréquents mais il est conseillé de prévoir cette éventualité dans la vie sociale les jours suivant les injections.

Combien de temps ça dure ?

Les produits à base d’acide hyaluronique ont une durabilité en moyenne de 9 mois, se dégradant progressivement pour disparaitre. Il y a donc nécessité de pratiquer un entretien par injection régulière. La résorption de ce produit est aussi un gage de sécurité. 

Les résultats en images

 

 

 

Voir aussi

Le vieillissement de la peau

Le botox

Cet article vous a été proposé, rédigé et validé par un membre du SNDV, médecin dermatologue.
Dernière date de mise à jour : 04/08/2017
Les auteurs des contenus du site reconnaissent ne pas avoir de liens d'intérêt avec les traitements proposés et les sujets traités.

Nos partenaires