Trouvez votre dermato

Eczéma de contact: les conseils du dermatologue

Cette manifestation cutanée est due à une réaction allergique après contact avec une substance connue appliquée sur la peau.

Comment cela se passe-t-il, quels en sont les signes ?

L’organisme crée une immunité retardée à médiation cellulaire et provoque un érythème puis œdème,   enfin vésiculation et suintement avant de desquamer, puis cicatrisation ad integrum .

Quelles sont les substances en cause?

Le contact   peut être une substance vestimentaire, cosmétique , médicamenteuse  ou professionnelle. Les plus fréquentes sont : nickel (bijoux de fantaisie), parfum, conservateur (parabènes), mais aussi caoutchouc, lanoline ou baume du Pérou.

Comment fait-on le diagnostic?

L’eczéma doit être recherché par l’examen clinique qui désigne souvent le responsable,   puis des tests sont effectués (patch-test que l’on colle sur le dos pendant 72 h pour provoquer localement une réaction d’eczéma) qui permettent de confirmer la substance en cause .

Que faire ?

Dans certains cas les allergies de contact ont une cause professionnelle,  produit manipulé lors de l’exercice de la profession directement avec le contact avec la peau). Des protections vestimentaires doivent être prises conformément à la législation du travail.

Parfois ces allergies peuvent nécessiter un reclassement professionnel en cas d’allergie prouvée aux substances manipulées dans le cadre du travail.

Le traitement est l’éviction de l’allergène ; on soulage temporairement par des dermocorticoïdes.

On est allergique à vie à cette substance.

Il n’existe pas de désensibilisation pour les eczémas de contact.

Voir aussi

Le MIT , Les allergies aux conservateurs dans les cosmétiques 

 

Cet article vous a été proposé, rédigé et validé par un membre du SNDV, médecin dermatologue.
Dernière date de mise à jour : 05/04/2016
Les auteurs des contenus du site reconnaissent ne pas avoir de liens d'intérêt avec les traitements proposés et les sujets traités.

Nos partenaires