Trouvez votre dermato

Psoriasis: le dermatologue, son expertise

 

 

 

Qu’est ce que le psoriasis?

 

 Le psoriasis est une maladie de peau très fréquente qui touche à peu près 2% de la population et qui peut se présenter sous des aspects très variés le plus souvent limité sur des zones bastions comme les coudes, les genoux, le cuir chevelu mais qui peut être parfois très diffuse et atteindre tout le corps.

psoriasis-2-50-200x200Il existe de rares formes associées à des rhumatismes articulaires.

C’est une maladie qui ne met jamais la vie en danger mais qui peut réduire de façon importante la qualité de vie, notion de plus en plus importante et qui va avoir une place prépondérante dans le choix du traitement.

Le psoriasis peut débuter n’importe quand dans la vie, le plus souvent mais pas toujours, sur un terrain prédisposé génétiquement. Le début fait souvent suite à facteur déclenchant qui peut être un événement de la vie comme une rupture, un deuil, parfois une infection, parfois l’introduction d’un nouveau médicament prescrit pour une autre maladie.

 

L’aspect des plaques de psoriasis est variable mais on retrouve toujours une composante de rougeur et des squames qui peuvent se disposer sous la forme de plaques soit sous la forme de gouttes localisées ou de manière diffuse sur le corps.

 

L’évolution du psoriasis est en général chronique avec des poussées et des rémissions, mais il existe aussi des formes qui guérissent spontanément après quelques mois d’évolution et à l’inverse de certaines autres formes.

Quels sont les  traitements du psoriasis?

psoriasis-1-copie-51-200x200Sur le plan des traitements, il en existe une large variété allant des traitements locaux c’est-à-dire des crèmes (corticoïdes et /ou dérivés de la vitamine D) aux traitements par voie générale (dérivées de la vitamine A, méthotrexate, biothérapies, par voie orale ou par injection,  en passant par la photothérapie qui est un traitement à base d’ultra-violets (uva ou uvb) réalisé sous surveillance d’un dermatologue dans son cabinet.

Dans certains cas et surtout quand le psoriasis est sévère échappant aux traitements locaux et/ou associé à des atteintes rhumatismales on peut avoir recours aux traitements par le méthotrexate la ciclosporine voire aux biothérapies.

Il n’existe pas de traitement standard du psoriasis mais seulement des traitements sur mesure adaptés à chaque patient et à chaque cas de figure, en fonction du mode de vie du patient, du retentissement du psoriasis sur sa qualité de vie et bien sûr de l’étendue du psoriasis.

Ce ne sont pas toujours les psoriasis les plus étendus qui sont les plus gênants.

Un psoriasis localisé par exemple au visage, aux mains, à des zones visibles, peut être très préjudiciable, et même s’il est localisé peut donc justifier un traitement fort par voie générale.

A l’inverse, un psoriasis diffus peut être très bien toléré et ne nécessiter qu’un traitement local dans certains cas.

Quelques conseils du dermatologue concernant la vie quotidienne lorsqu’on est atteint de psoriasis

  • Lutter contre les démangeaisons que ce soit au niveau de la peau ou du cuir chevelu, le grattage accentue le psoriasis:
  • Hydrater sa peau avec un émollient tous les jours
  • Ne pas utiliser un nettoyant trop agressif , préférer les syndets ( “savon sans savon”) ainsi que les produits sans  parfum.
  • Eviter les gommages
  • En cas d’atteinte du cuir chevelu il existe des produits lavants adaptés à votre atteinte, certains sont des traitements sous forme de shampoings.
  •  Eviter de  gratter le cuir chevelu notamment lors du lavage. Bien laisser poser le traitement lorsqu’il est prescrit sous la forme de shampoing.
  • Porter si possible des vêtements dont la matière n’est pas source de démangeaisons, privilégier le coton.
  • Eviter de porter des vêtements trop serrés, source de frottements qui augmentent le psoriasis.

Le choix du traitement est donc le résultat d’une discussion thérapeutique entre le patient et le médecin, en gardant à l’esprit que dans chaque cas on doit trouver le traitement le mieux adapté et qu’il n’y a aucune raison pour que les patients psoriasiques restent sans traitement.

Il est fondamental lors d’une consultation pour psoriasis avec un dermatologue d’évoquer la question de la qualité de vie, de la manière dont le patient vit au quotidien avec son psoriasis, de la gène qu’il ressent dans ses activités quotidiennes, dans sa vie personnelle et professionnelle du fait du psoriasis, et ainsi aboutir au traitement le mieux adapté pour chaque patient et pour chaque situation individuelle.

 

Psoriasis : un nouveau traitement pour bientôt

Au-delà des démangeaisons, des fissures et des possibles saignements, le psoriasis est une maladie de peau qui détériore le lien social. Lorsque la peau, organe par lequel chacun s’expose à l’autre, est tapissée de plaques, la relation à autrui est altérée. Bien que cette maladie ne soit pas contagieuse, elle s’accompagne d’une peur du rejet, qui peut être bien réel. Les patients n’ont d’autre alternative que de se couvrir au maximum le corps. On estime même que 10% des patients plongent dans une dépression qui peut être profonde et conduire au suicide. La bonne nouvelle, c’est qu’un nouveau traitement arrive en France sous le nom de Cosentyx. L’Autorisation de mise sur le marché (AMM) a été accordée à l’automne 2015. Reste à fixer son prix de vente. Un prix de vente qui doit satisfaire à la fois les exigences du laboratoire et celles de la Sécurité sociale. Une entente devrait être trouvée d’ici juin 2016.

« La molécule du Cosentyx permet de blanchir la peau à 90 %, autant dire de faire disparaître la quasi-totalité des plaques. Ce médicament injectable est prescrit à raison d’une piqûre par semaine pendant un mois puis une fois par mois. » explique le docteur Marc Perrussel, membre du Syndicat National des Dermatologues. Tous les patients ne pourront pas en bénéficier. Il est réservé aux cas les plus graves : ceux dont 10% de la surface de la peau est atteinte. Pour avoir une idée de ce que cela représente, il suffit de savoir que la paume de la main ne représente qu’1% de la surface totale de la peau.

Le Cosentyx, aussi miraculeux qu’il paraisse, peut provoquer des effets secondaires. Puisqu’il agit sur le système immunitaire qui se retrouve fragilisé, l’organisme est plus sensible aux infections. Il faut donc se faire vacciner contre les maladies classiques ( diphtérie, tétanos, polio…) mais aussi contre la grippe et le pneumocoque. Des mycoses vaginales sévères peuvent aussi apparaître. Un deuxième médicament est attendu, sous forme de comprimés celui-là. Otezla ne résorbe pas autant les plaques, l’amélioration de l’aspect de la peau est de l’ordre de 40 à 60%. Mais il pourra être prescrit en plus des traitements existants.

 

Voir aussi:

Psoriasis : les questions que vous vous posez, votre dermatologue vous répond . 

On vous a prescrit du méthotrexate

On vous a prescrit de la ciclosporine

On vous a prescrit une biothérapie 

 

Les associations de patients: France Psoriasis

 

 

Dernière date de mise à jour : 29/04/2016

Nos partenaires