Trouvez votre dermato

Photothérapie : UVA, UVB

Certaines dermatoses  peuvent bénéficier d’un traitement par photothérapie UVA UVB.Les séances ont lieu dans des cabines spécifiques, avec du matériel contrôlé réservé aux dermatologues et émettant des longueurs d’ondes spécifiques.photothérapie

 

 

 

 

Ce sont principalement le psoriasis, les eczémaspsoriasis-1-copie-51-200x200 généralisés, les lymphomes cutanés. La prescription de ces séances est faites par le dermatologue qui en évaluera le bénéfice/ risque. 

Un contrôle préalable des lésions à “risques” de votre peau sera fait par votre eczema-1-copie-82-300x183dermatologue ainsi qu’un bilan de vos expositions solaires et aux uv antérieures avant de débuter ce type de traitement. 

Quelques conseils concernant ces séances

La PUVAthérapie consiste en l’irradiation du corps par les rayons Ultra-Violets A

(U.V.A.) après la prise d’un médicament photo-sensibilisant (de la famille des psoralènes).

La photothérapie UVB correspond à un autre spectre notamment avec des lampes TL01 et ne nécessite pas la prise d’un médicament photosensibilisant  avant la séance . Les précautions sont les mêmes sauf le port de lunettes de soleil  dans les suites de la séance.

• Un bilan cutané est indispensable avant de débuter le traitement.

• Un examen ophtalmologique et un bilan sanguin pourront être demandés en fonction de votre état de santé.

• La cure complète comprend au maximum 30 séances, au rythme de plusieurs séances par semaine (habituellement 3 séances espacées de 48 heures) délivrant des doses d’UVA ou B progressivement croissantes.

Quand les plaques de la dermatose auront disparues, la fréquence pourra éventuellement être réduite à 1 ou 2 séances par semaine avant l’arrêt de la cure.

CE QU’IL FAUT FAIRE

Avant la séance :

Pour les UVA

• Prendre deux heures avant la séance les comprimés prescrits (la dose est fonction de votre poids), si possible avec un yaourt ou un verre de lait.

• Ne sortir, dès la prise du médicament, qu’en portant des lunettes de soleil et des vêtements

Pour les UVA et les UVB

Ne pas appliquer de produits (médicaments locaux ou cosmétiques) sur les plaques de la dermatose, ni sur le reste de la peau.

Ne pas boire d’alcool.

• Etre à l’heure au rendez-vous.

• Signaler au médecin :

– La prise de tout nouveau médicament ;

– La survenue d’un érythème (coup de soleil) ou de prurit (démangeaisons) après la séance précédente.

Pendant la séance :

Porter impérativement des lunettes-coques opaques Ecran Rouge ou Noir.

Protéger la région génitale par un vêtement approprié (type string).

• Rester au milieu de la cabine.

Après la séance :

Pour les UVA

• Ne sortir, pendant les 6 heures suivantes, qu’en portant des lunettes de soleil et des vêtements couvrants .

Pour les UVA et UVB

Ne pas s’exposer aux rayons ultra-violets naturels (bains de soleil) ou artificiels (lampes de bronzage à visée esthétique) car le surdosage en rayons U.V. entraînerait une brûlure cutanée.

Pendant la durée de la cure :

Signaler au médecin :

      – La prise de tout nouveau médicament ;

      – La survenue de toute manifestation cutanée ou générale.

• En cas de sécheresse cutanée, utiliser :

– Une émulsion corporelle hydratante le soir,

– Un pain surgras pour la toilette.

CE QU’IL NE FAUT PAS FAIRE

Le jour de la séance :

Utiliser des produits parfumés (savons, eaux de Cologne, parfums, déodorants) avant la séance, sous peine de risquer des tâches cutanées pigmentées.

Oublier la prise des comprimés deux heures avant la séance pour la photothérapie UVA

Omettre de protéger les yeux par les lunettes spéciales pendant la séance.

Pendant la durée de la cure :

Sauter des séances ou interrompre brutalement le traitement car la PUVAthérapie ne pourra pas être efficace.

 

Se décourager car l’efficacité de la Photothérapie peut être longue à se manifester, l’amélioration étant nette habituellement entre la 10ème et la 20ème séance.

 

La photothérapie  est prise en charge par la Sécurité Sociale après acceptation de la demande d’entente préalable (cerfa n° 60-3584), établie par le dermatologue et adressée immédiatement par l’assuré au médecin-conseil de sa caisse d’assurance-maladie.

CONTRAINTES

– Un examen cutané est indispensable avant de débuter la PUVAthérapie.

– Un examen ophtalmologique et un bilan sanguin pourront être demandés en fonction de votre état de santé.

– Le rythme de séances est habituellement de plusieurs séances par semaine (habituellement 3 séances espacées de 48 heures) pour une série totale d’environ 30 séances, délivrant des doses d’UVA progressivement croissantes.

– Il est impératif pendant toute la cure de PUVAthérapie :

• De respecter un délai de 2 heures entre la prise des comprimés prescrits (Méladinine®) et les séances d’irradiation ;

• D’être à l’heure aux rendez-vous ;

• Pendant les 8 heures suivant la prise du médicament, de porter des lunettes de soleil (filtrant les UVB et les UVA), de ne pas s’exposer au soleil naturel ni aux rayons ultra-violets artificiels (lampes de bronzage à visée esthétique) ;

• Pendant les séances, de porter les lunettes-coques opaques Ecran Rouge ou Noir et de protéger la région génitale par un vêtement approprié (type string) ;

• De signaler au médecin la prise de tout nouveau médicament, la survenue de toute manifestation cutanée ou générale.

– Intolérance digestive (nausées) aux comprimés prescrits.

– Erythème (brûlure cutanée à type de coup de soleil) : rarement du à un surdosage accidentel, il est le plus souvent lié à des paramètres individuels ou à la prise concomitante d’un médicament photosensibilisant (non déclaré au médecin).

– Sécheresse cutanée, nécessitant l’application d’une émulsion corporelle hydratante le soir.

– Prurit (démangeaisons).

– Douleurs cutanées.

– Hypertrichose modérée (augmentation de la pilosité), disparaissant à l’arrêt du traitement.

– Induction d’une dermatose photo-déclenchée : lucite (allergie solaire), poussée d’herpès récurrent (bouton de fièvre).

– La PUVAthérapie est contre-indiqué chez la femme enceinte à cause des psoralènes, la photothérapie UVB est permise

RISQUES A LONG TERME

Risque oculaire (cataracte), prévenu par de strictes mesures de protection oculaire : port de lunettes de soleil le jour des séances, port de lunettes-coques opaques pendant les séances.

Risque de cancers cutanés : comme pour les expositions solaires, ce risque est cumulatif et augmente en fonction du nombre total de séances après plusieurs cures de PUVAthérapie.

. La Photothérapie est contre-indiquée en cas d’antécédents personnels de cancer cutané, d’expositions antérieures aux rayons X, de la présence de lésions pré-cancéreuses cutanées.

. Le risque de développer un cancer cutané augmente quand la dose cumulée totale est supérieure à 1500 J/cm_ d’UVA, quand le nombre de séances est supérieur à 150-200 séances reçues au cours de toute une vie.

. La communication au médecin de toute photothérapie antérieure ou de l’usage des lampes de bronzage à visée esthétique est indispensable.

Voir aussi:

Psoriasis

Eczéma

Vitiligo

 

Cet article vous a été proposé, rédigé et validé par un membre du SNDV, médecin dermatologue.
Dernière date de mise à jour : 21/06/2016
Les auteurs des contenus du site reconnaissent ne pas avoir de liens d'intérêt avec les traitements proposés et les sujets traités.

Nos partenaires