Trouvez votre dermato

LIPOLYSE

LE TRAITEMENT DE LA GRAISSE : LA LIPOLYSE ESTHETIQUE

Les amas graisseux localisés et la cellulite peuvent actuellement être traités par des techniques médicales telles que la cryolipolyse ou l’utilisation d’ultrasons focalisés à haute intensité. Ces techniques médicales peuvent représenter une alternative raisonnable à la chirurgie de liposuccion.

Il faut distinguer les termes « amas graisseux » et « cellulite » qui ne sont pas synonymes contrairement à leur utilisation courante. Cette distinction est importante car elle influe sur la manière de traiter ces 2 pathologies.

Un amas graisseux est un excès de graisse (tissu adipeux). Il peut être localisé (bourrelet abdominal, « poignets d’amour »…) ou plus diffus au niveau des cuisses par exemple (on parle alors de lipoedème). Physiologiquement, il s’agit d’un excès d’hypoderme, la couche inférieure de la peau. Ces amas graisseux peuvent être liés à un surpoids ou obésité ; mais également à une mauvaise répartition des graisses dans le corps.

La cellulite ou « peau d’orange » n’est pas forcément liée à un excès de graisse, même si elle peut parfois lui être associée. Il s’agit d’un phénomène de surface donnant à la peau un aspect capitonné. Physiologiquement, il s’agit d’un problème mécanique entre les couches moyennes (derme) et inférieures (hypoderme) de la peau : la graisse hypodermique fait saillie au sein du derme, ce qui aboutit à la formation de capitons. La cellulite est le plus souvent familiale et touche principalement les femmes.

 

Le traitement de la graisse est du ressort des dermatologues

La dermatologie est une spécialité dont l’organe principal est la peau. La peau est composée de 3 couches : l’épiderme, le derme et l’hypoderme. Chacune de ces structures peut être touchée par des maladies du ressort du spécialiste dermatologue. Il est donc tout à fait légitime pour le dermatologue de s’intéresser au traitement d’anomalies  touchant l’hypoderme telles que la cellulite ou les amas graisseux. N’oublions pas néanmoins la nécessité d’intégrer cette prise en charge dans un contexte pluridisciplinaire faisant intervenir différentes spécialités médicales (nutritionniste, éventuellement chirurgiens digestifs et plasticiens) et paramédicales (diététicien, kinésithérapeute…).

Le traitement des amas graisseux peut se faire de façon médicale ou chirurgicale.

Lorsque les amas graisseux sont localisés, il est possible de faire appel aux techniques médicales pour les traiter. Ces techniques ont pour principal avantage leur excellente tolérance, mais l’inconvénient de ne pouvoir être réalisées que sur certaines localisations, et de ne s’adresser qu’aux amas graisseux limités et localisés. Lorsque le traitement médical ne peut pas être réalisé, l’intervention chirurgicale la plus courante est la liposuccion, qui ne peut être pratiquée que par un chirurgien esthétique. Il s’agit d’une intervention lourde avec un risque non négligeable de complications.  

 

Qu’est-ce que la lipolyse ? 

Il s’agit de la destruction de la graisse par des méthodes non invasives (sans intervention chirurgicale, sans effraction cutanée). La technique de cryolipolyse également appelée Coolsculpting est une technique médicale non invasive de traitement des amas graisseux localisés, par le froid. Elle a été développée par la Harvard Medical School.

 

Quelles sont les méthodes ?

Plusieurs techniques existent :

La cryolipolyse : c’est la destruction de la graisse par le froid (apoptose adipocytaire : mort programmée des cellules graisseuses) – C’est actuellement la méthode de référence, elle est fiable, peu douloureuse et efficace (voir le focus sur cette technique).

Les Ultrasons focalisés : ils brûlent la graisse au point de focalisation et permettent la rétractation des tissus (nécrose thermique adipocytaire).

Les Ultrasons pulsés: effet de cavitation sans effet thermique (éclatement des adipocytes).

Les Ultrasons standards sont quant à eux peu efficaces…

 

Combien de séances faut-il pour obtenir des résultats ?

Le nombre de séances varie en fonction des techniques et des protocoles. Les résultats sont en général visibles quelques semaines après la première séance. La multiplication des séances augmente l’effet.

 

Est-ce dangereux ?

La Lipolyse n’est pas dangereuse lorsqu’elle est pratiquée par un dermatologue professionnel avec des appareils fiables.

Il existe un risque de brûlures, de nécrose cutanée ou sous cutanée avec les appareils non homologués ou si l’appareil est mal utilisé.

 

LA CRYOLIPOLYSE

Qui peut bénéficier d’une cryolipolyse ?

La cryolipolyse s’adresse à des personnes ayant des amas graisseux localisés. Ces amas graisseux doivent pouvoir être aspirés par la machine. Ceci nécessite une certaine laxité qui peut être repérée en le pinçant entre les doigts.

Les meilleures indications sont donc les bourrelets abdominaux médians et latéraux (« poignets d’Amour »). La cellulite des cuisses en revanche n’est pas une bonne indication mais pourra être améliorée par des techniques de radiofréquence +/- massage  

 

La cryolipolyse est-elle douloureuse ?

La cryolipolyse n’est pas une procédure douloureuse et se réalise au cabinet sans anesthésie.

Une sensation d’inconfort est ressentie lors des 1ères minutes de traitement liée au phénomène d’aspiration. Cette sensation disparaît rapidement lors de la phase de refroidissement qui a des vertus antalgiques.

Après la séance, on peut observer le même type de douleur qu’après une séance de flexions abdominales.

 

Quels résultats obtient-on ?

Cela dépend de la technique et du volume à traiter mais en moyenne la graisse est réduite de 20% (2-3cm en moins).

Il y a environ 10% de non répondeurs, personnes sur lesquelles la technique ne fonctionne pas. 80% des patients sont satisfaits, les 20% d’insatisfaits s’attendaient à plus de résultats.

La lipolyse n’est pas comparable à la chirurgie, qui est plus efficace mais beaucoup plus risquée (anesthésie, infection, nécrose, résultats imparfaits…)

 

 Combien de séances faut-il prévoir ?

L’effet est habituellement visible dès la 1ère séance. Il est néanmoins possible d’améliorer les résultats par 1 voire 2 séances supplémentaires.

  1411571417479

 

La cryolipolyse est-elle dangereuse ?

La cryolipolyse est une procédure extrêmement sûre lorsqu’elle est bien réalisée, encadrée par un dermatologue sérieux et avec un appareil fiable.

Les principaux effets secondaires recensés sont mineurs et le plus souvent réversibles : ecchymoses, inconfort abdominal, petites brûlures superficielles, perte de sensibilité transitoire.

Attention en revanche à bien choisir le praticien qui la réalise car plusieurs cas de nécrose ont été décrits suite à l’utilisation de matériel peu fiable par du personnel non médical.

Des études ont montré que, bien que la graisse détruite soit évacuée par voie sanguine, il n’existait pas de modification du cholestérol dans le sang car l’effet est progressif.

 

Quelles sont les personnes habilitées à proposer un traitement de Cryolipolyse ?

Seuls les médecins sont autorisés à utiliser les appareils de cryolipolyse. Pour plus de sécurité, il est recommandé de faire appel à un  dermatologue dont la spécialité recouvre justement le traitement de la graisse sous cutanée, et qui soit habitué au maniement des techniques de traitement par le froid (azote…).

 

Au bout de combien de temps peut-on en voir l’effet ?

L’effet est en général visible 2 mois après le traitement, mais peut s’accentuer jusqu’au 6e mois.

 

Est-il possible de garantir un résultat parfait ?

Malgré un taux d’efficacité et de satisfaction extrêmement élevé, on peut parfois observer des résultats insuffisants après une séance de cryolipolyse.

Les facteurs pouvant générer des résultats insuffisants sont parfois prévisibles : personnel non médical qui va poser une mauvaise indication avec un appareil peu fiable…

Très rarement, même en se mettant dans des conditions optimales, les résultats peuvent être insuffisants voire nuls possiblement du fait de facteurs génétiques engendrant des cellules graisseuses moins sensibles au froid que la moyenne des individus.

Par ailleurs, il peut également exceptionnellement y avoir des déconvenues liées au caractère localisé de la procédure : mise en évidence d’un bourrelet moins visible après la destruction du plus gros ou phénomène de creux en particulier en cas de prise de poids ; la zone traitée n’ayant plus la capacité de capter la graisse, l’accumulation se fait autour. Ces phénomènes peuvent être corrigés par des séances supplémentaires.

 

Quels sont les avantages de la cryolipolyse sur la chirurgie ?

Le principal avantage de la cryolipolyse est son caractère non invasif qui va permettre un traitement au cabinet sans anesthésie, sans douleur et sans cicatrice. L’autre avantage est lié à la progressivité de la destruction graisseuse qui limitera le phénomène de relâchement parfois significatif après chirurgie.

 

Quel est le coût de la cryolipolyse ?

Le coût est variable selon les techniques et les praticiens. Il faut compter entre 400 et 700€ par séance et par zone (ex : abdomen)

 

Cet article vous a été proposé, rédigé et validé par un membre du SNDV, médecin dermatologue.
Dernière date de mise à jour : 29/04/2016
Les auteurs des contenus du site reconnaissent ne pas avoir de liens d'intérêt avec les traitements proposés et les sujets traités.

Nos partenaires